Les grandes lignes du dépoussiérage industriel

Le dépoussiérage industriel est actuellement un des domaines suscitent l’intérêt du plus grand nombre. Il revêt même un caractère obligatoire dans certains milieux professionnels. Les techniques mises en œuvre s’avèrent de mieux en mieux élaborées. Leur efficacité dépend néanmoins de plusieurs facteurs déterminants. Raison pour laquelle le recours aux services des professionnels demeure le seul réflexe à adopter.

Les techniques de dépoussiérage les plus utilisées

Les techniques de dépoussiérage industriel font l’objet d’une révision en continu, afin de mieux les adapter à des milieux professionnels modernes, mais également aux législations en vigueur. Ainsi, quatre techniques se sont récemment vues attribuer leur lettre de noblesse, grâce notamment à leur efficacité et à leur adéquation à la protection de l’environnement.

Dépoussiérage par pulvérisation

Le dépoussiérage par pulvérisation CBC (Cylinder Bore Coating) révèle toute son utilité dans une usine. Cette technique s’avère effectivement très efficace pour protéger le matériel de production. Fondé sur le concept de downsizing, elle est en conformité avec les normes en vigueur en termes d’émissions de diverses particules.

Dépoussiérage par surpression

Dans un milieu professionnel comptant un certain nombre d’armoires électriques, le dépoussiérage par surpression reste la meilleure option. En effet, cette technique qui n’est pas très différente de celle d’un ioniseur classique consiste en la création de pression positive à l’intérieur des armoires, afin d’évacuer les poussières. On est alors en présence d’un courant d’air allant de l’intérieur vers l’extérieur.

Confinement

Comme son nom le laisse supposer, cette technique se résume à confiner la zone à traiter. Des cloisons vont alors être utilisées pour réduire la quantité d’air à traiter. Ce procédé révolutionnaire est surtout très sollicité dans une usine de textile. Dans la pratique, grâce à une ouverture assez large au niveau des cloisons, on favorise la circulation de l’air. On pourra ainsi ajuster le débit d’air du dépoussiéreur en fonction de la vitesse des particules à cette zone de passage. Enfin, le confinement est parfois combiné à une mise en vitesse. Le tout est de réduire les pertes de charge en procédant de manière progressive.

Captage des particules

Le captage des particules est caractérisé par un système d’aspiration innovant. Cette technique consiste à créer un courant d’air favorable à l’aspiration des poussières et des particules nocives. Elles seront alors traitées par le dépoussiéreur pour extraire de l’air pur qui sera renvoyé à l’intérieur du local de travail.

Recourir au service des professionnels

A un environnement professionnel donné correspond un mode de dépoussiérage bien défini. Pour faire le bon choix, mieux vaut ainsi louer les services des professionnels. Lors d’une première visite sur place, ils seront à même de se fixer sur le sujet en se référant notamment à des paramètres clés comme le matériel de production, les procédés de travail, mais aussi la vitesse de l’air ou l’impact des dispositifs d’air conditionné : climatiseurs inverter muraux, réversibles ou autres. Ces professionnels tiennent également compte des législations en vigueur en matière de sécurité, santé et environnement. Enfin, il va sans dire qu’ils sont également les mieux qualifiés pour assurer la pose d’un système de dépoussiérage industriel.

Rédigé par
Plus d'articles de Que Des Promos

Tour d’horizon de la motorisation portail

Rien de plus agaçant que de devoir descendre de la voiture pour...
Lire la suite